TÉLÉCHARGER LES MAITRES CARTOGRAPHES

Signaler ce contenu Voir la page de la critique Ce fut une sympathique lecture jusqu'à ce qu'on arrive au dernier tome, trop de questions restent en suspens et la fin me fait penser à une fin bâclée. L'histoire démarrait pourtant bien puisque notre Maître Cartographe allait d'aventures en aventures tout en croisant fréquemment les Sapientistes. Petit à petit, on en vient à se demander ce qu'ils veulent, on ne l'apprend en partie que quand le groupe d'aventuriers s'agrandit Je pense qu'un tome supplémentaire n'aurait pas été de trop pour régler toutes les questions en suspens concernant le mentor de notre Maître Cartographe Archim et le vieux fou Camerlot.

Nom:les maitres cartographes
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:67.68 MBytes



Par gdev Franchement, c'est mauvais, et pourtant cette série était pleine de promesses. On nous propose un monde HF, plutôt bien imaginé : une terre recouverte d'une ville, Dandale, dans laquelle la guilde des cartographes, qui en recense les moindres recoins, dispose d'un savoir, et donc d'un pouvoir considérable. Archim est l'un de ces cartographes et est envoyé aux quatre coins de ce monde pour réaliser des missions, et sera confronté à des difficultés variées. C'est propre, c'est cohérent et plutôt bien construit, Archim devient un personnage sympathique, et le tandem qu'il forme avec le trublion Olivre, bien que classique, est plutôt agréable.

Ouais, sauf que ça, c'est au début Parce que bien vite, tout devient confus, avec une histoire de sapientistes qui veulent infiltrer les pouvoirs de Dandale, Archim étant envoyé pour les démasquer et découvrir leurs motivations.

On s'éloigne déjà un peu de la trame générale, le fait qu'Archim soit cartographe n'apporte absolument plus rien à l'histoire, un garçon boucher aurait tout aussi bien fait l'affaire. La trame générale devient incompréhensible, les enchaînements sont pour le moins foireux et l'idée originelle, à défaut d'être originale, se vide petit à petit de sa substance.

Dans le même temps, l'orientation et la trajectoire du récit sont modifiées, le caractère heroic fantasy cédant sa place à un style SF nettement moins bien maîtrisé.

Bref, le lecteur en l'occurrence moi est perdu, et a du mal à recoller les morceaux. L'univers présenté dans le dernier tome n'a plus rien à voir avec celui du premier, et l'ensemble forme une masse informe J'ai particulièrement été perdu par des personnages qui polluent le récit : Jedruth et Lumille, Denicalés dont on se demande ce qu'il vient faire dans les deux derniers tomes tellement il ne sert à rien, Camerlot dont j'ai encore du mal à comprendre les motivations et même la relation entre Archim et Olivre connaît des hauts et des bas sans véritablement savoir pourquoi.

Et puis, il faut dire aussi que le ton de cette série devient vraiment lourdingue, notamment à partir des 3ème et 4ème tomes. On ne peut qu'être surpris par la place des femmes en l'occurrence femelles dans cette série : elles se battent pour savoir laquelle va coucher avec qui, ou sont tout simplement nymphomanes. La série devient transpirante de vulgarité gratuite, d'un ton qui se veut sulfureux mais qui n'en reste qu'au stade du graveleux.

La vulgarité, lorsqu'elle s'inscrit dans une histoire construite et lorsqu'elle est maîtrisée, ne me dérange pas plus que cela, mais là, c'est gratuit et cela ne sert à rien.

En fait, on se rend compte que Lumille et Jedruth ne servent pas à grand chose dans ce récit, c'est une maladresse de plus à porter au crédit de l'auteur. Le dessin paraît sympathique dans le premier tome, même si les barbes des vieux semblent taillés à la règles et que les visages sont trop anguleux. Mais je m'en suis particulièrement lassé, surtout lorsque les femmes font leur apparition, tout en rondeurs par devant et par derrière.

Les couleurs semblent peu appuyées et tout semble du coup fadasse. J'ai pourtant été charmé par les univers du premier tome la découverte de Dandale , du troisième cette forêt luxuriante et incongrue et du cinquième tome les ballons donnent un côté aérien à l'ensemble. Les autres m'ont paru plutôt banal et le sixième tome franchement laid. J'ai presque du mal à accepter qu'Arleston soit à l'origine de cette oeuvre.

Heureusement, pour se faire pardonner, il nous a inventé Lanfeust. Voilà donc une série bien décevante, dans laquelle le réel intérêt porté par le premier tome s'estompe rapidement pour laisser la place à une histoire sans envergure et peu cohérente. Et puis je vous laisse apprécier à sa juste valeur la dernière phrase de la série : " on vide nos verres et on remplit nos femmes", tellement révélatrice de toute la classe de cette série.

TÉLÉCHARGER DRIVER SAGEM XG-760N GRATUIT

les maîtres cartographes tome 6 - l'autre monde

.

TÉLÉCHARGER YTD GRATUIT 01NET GRATUIT

maîtres cartographes ; intégrale

.

TÉLÉCHARGER YOUR UNINSTALLER SUR CLUBIC GRATUIT

Les Maîtres Cartographes

.

Similaire